Mon mari doit-il demander une reconnaissance de handicap ?

« Malgré son handicap, mon mari souhaite continuer à travailler, à condition de trouver un emploi adapté à ses capacités physiques. Je me demande si la reconnaissance de son handicap ne risque pas de le pénaliser dans sa recherche d’emploi ? » Corinne, 42 ans.

Corinne se pose des questions sur la reconnaissance du handicap de son mari, et se demande si son retour à l’emploi peut réellement être facilité par l’annonce de sa situation de travailleur handicapé.

Les entreprises de 20 salariés et plus ont l’obligation d’employer des personnes en situation de handicap à hauteur de 6% de leurs effectifs.  A défaut, elles doivent s’acquitter d’une contribution financière.
Cette disposition peut motiver une entreprise à recruter votre conjoint plutôt qu’une autre personne.

De plus, les personnes en situation de handicap peuvent être recrutées dans le cadre d’un contrat aidé. L’entreprise bénéficie alors de certains avantages financiers.

Par ailleurs, en étant reconnu comme travailleur handicapé, votre conjoint pourra bénéficier du service CAP EMPLOI. Il s’agit d’un dispositif mis en place par l’AGEFIPH destiné à accompagner les personnes en situation de handicap dans leur retour et leur maintien dans l’emploi.

Votre conjoint pourra aussi plus facilement solliciter un aménagement de ses horaires ou de son poste de travail.

Enfin, sachez que le handicap ne doit pas pénaliser ni à l’embauche ni en ce qui concerne la rémunération. De tels agissements pourraient être considérés comme discriminatoires et seraient punissables par la loi.

 

Vous souhaitez être informé sur la démarche de RQTH (Reconnaissance de la Qualité de travailleur Handicapé) ?
Que vous soyez en emploi ou demandeur d’emploi, quel que soit votre handicap, n’hésitez pas à contacter un conseiller pour faire le point sur votre situation et obtenir des informations personnalisées.