Comment faciliter l’autonomie à domicile d’un proche handicapé ?

Mon fils de 29 ans est handicapé à la suite d’un accident domestique. Il est revenu s’installer chez nous mais nous travaillons encore avec mon mari et sommes absents toute la journée.
Mon fils se déplace essentiellement en fauteuil roulant et réussi parfois à se lever et à faire quelques pas à l’aide d’une canne. Mais il lui arrive de chuter et la situation est difficile à vivre pour lui.
Quelles solutions pourrions-nous mettre en place pour l’aider et nous rassurer ?

Votre fils en situation de handicap est seul toute la journée et son handicap ne lui permet pas de se déplacer en toute sécurité.

En cas de chute, il pourrait notamment avoir besoin d’une aide rapide.
Afin qu’il puisse vous alerter ou prévenir les voisins, vous pourriez envisager de mettre en place une solution de téléassistance.
Il existe différents dispositifs de téléassistance : certains se portent au poignet tandis que d’autres détectent automatiquement les chutes.
En cas de besoin le système déclenche une alerte vers une centrale accessible 24h sur 24 et 7j sur 7.
Vous ou vos proches seraient alertés en priorité, et si l’urgence est avérée les secours seront envoyés sur place.

En plus de ce système d’alerte, vous avez également la possibilité d’organiser l’intervention de professionnels à domicile.
Ils se rendront directement chez vous afin d’aider votre fils dans des moments précis et selon ses besoins.
Ils pourront notamment intervenir pour l’aider à se lever, se coucher, ou encore l’aider à faire sa toilette et à préparer ses repas.
Ils pourront aussi l’accompagner dans ses sorties afin que votre fils ne reste pas isolé au domicile.

Avez-vous également songé à faire quelques aménagements à votre domicile afin de faciliter le quotidien de votre fils ?
Il peut s’agir d’installer un siège de douche, de fixer des barres d’appui, ou encore d’aménager une chambre au rez-de-chaussée.
Pour vous aider dans cette démarche et faire les bons choix, vous pouvez solliciter les conseils d’un ergothérapeute.
Des associations peuvent également vous conseiller dans ce domaine.

 

Vous vivez seul à votre domicile et êtes en situation de handicap ? L’un de vos proche est en perte d’autonomie et vous vous inquiétez pour sa sécurité ?
N’hésitez pas à contacter un conseiller afin de faire le point sur la situation qui vous préoccupe.
Le conseiller pourra vous écouter et vous conseiller sur les solutions existantes selon vos besoins.