Mon enfant se renferme sur lui-même, comment l’aider ?

Suite à ma séparation d’avec son père, mon fils de 14 ans s’est renfermé sur lui-même.
Il ne sort plus et ses notes ont chuté. Doit-il rencontrer un psychologue ? Comment lui venir en aide ?

Dans un premier temps, essayez de parler avec votre enfant afin de connaitre les causes réelles de son mal-être.
Si vous en ressentez le besoin, sachez que des services d’échange peuvent vous accompagner dans cette démarche. Ils vous apporteront du conseil sur la façon d’entreprendre le dialogue, et sauront également vous aider à comprendre ce que ressent votre enfant.
Vous pouvez également l’encourager à s’adresser à son entourage, s’il est plus à l’aise avec un oncle ou un grand parent par exemple.

Il peut également être intéressant de vous renseigner auprès de son entourage (ses amis, son professeur principal, etc..), afin d’avoir leurs avis. Peut-être ont-ils une perception différente de la vôtre et pourraient vous aider à comprendre ce que vit votre enfant.

Si votre enfant n’arrive pas à s’ouvrir à son cercle de proches, proposez-lui d’échanger avec un interlocuteur extérieur.
Dans ce cas, demandez conseil à votre médecin traitant.
Selon la situation il pourra vous orienter vers un Centre Médico-Psychologique (CMP).
Ces centres sont spécialisés dans les problématiques de mal-être et disposent de professionnels de santé formés pour aborder ce type de situation.
Votre médecin pourra aussi vous orienter vers des psychologues et psychiatres qui exercent leur profession de manière libérale.

Si votre enfant est réticent à rencontrer quelqu’un, sachez qu’il existe un service de soutien par téléphone dédié aux jeunes : Fil santé jeunes.
Votre enfant pourra alors se confier en toute confidentialité, sans crainte d’être jugé.

 

Vous vous sentez démuni face aux difficultés rencontrées par votre enfant ? Vous aimeriez un regard extérieur et une oreille bienveillante ? Un conseiller est à votre disposition afin de vous écouter et d’identifier avec vous les pistes de solutions.